Diriger avec compassion

Par Stéphane Leblanc, Président, Centre International du Leadership Conscient

Le monde devient de plus en plus difficile pour tous et chacun de nous, avec des innovations qui arrivent à une vitesse vertigineuse et une humanité confrontée à de nombreux défis. Pas étonnant qu'autant de gens soient stressés et vivent bien en dessous de leur vrai potentiel.  

La compassion est devenue non seulement une compétence nécessaire pour les dirigeants, mais l’une des plus importantes, car elle leur permet d’accueillir tous les membres de leur équipe comme des êtres humains entiers avec des vies humaines en dehors du travail et des émotions humaines au travail.

L’une des tâches les plus importantes du leader conscient est de créer un lieu émotionnellement sécuritaire afin que tous les membres de l’équipe puissent s'épanouir et atteindre leur plein potentiel. C’est ce qui permettra à l’organisation de réaliser tout son potentiel et d’obtenir des percées dans ces résultats. Ce n'est surtout pas la culture organisationnelle traditionnelle basée sur la peur avec un focus excessif sur les résultats que nous trouvons dans tant d'organisations.

De nombreux leaders anciens et modernes ont reconnu la compassion comme une compétence clé en leadership.

Le général Douglas MacArthur a déclaré qu'en tant que leader, il devait faire preuve de compassion pour ceux qu'il dirigeait, car la plupart d'entre eux allaient au combat et mettaient leur vie en danger.

Un vrai leader a la confiance nécessaire se tenir debout, le courage de prendre des décisions difficiles et la compassion pour écouter les besoins des autres. Il ne prétend pas être un leader, mais le devient par l’égalité de ses actes et par l’intégrité de ses intentions.  - Général Douglas MacArthur

Jeff Weiner, PDG de LinkedIn, a fait de la compassion l'une des compétences clés des leaders de son entreprise, car elle permet aux dirigeants de faire une pause et d'observer leurs pensées, en particulier lorsqu'ils deviennent émotionnels. Cela signifie marcher un kilomètre dans la peau des autres et comprendre leurs espoirs, leurs peurs, leurs forces et leurs faiblesses. Et cela signifie également que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour inciter les autres à réussir.

Diriger avec compassion n’est pas simplement un meilleur moyen de créer une équipe, c’est un meilleur moyen de créer une entreprise. - Jeff Weiner

Comme le souligne le Dalaï Lama dans son  livre: L’art du bonheur, il existe une différence entre la compassion, définie comme la capacité à marche un kilomètre dans les souliers d'un autre, et l’empathie, qui consiste à ressentir ce que ressent une autre personne. La compassion est une forme plus objective d'empathie. Avoir la capacité de voir clairement à travers le point de vue des autres peut être inestimable pour développer et entretenir des relations saines, en particulier dans des situations de travail tendues.

La compassion peut et doit être enseignée, non seulement dans le programme scolaire scolaire, mais également dans les programmes d'enseignement supérieur et de développement des cadres et des employés en entreprise. C'est l'une des compétences les plus essentielles à enseigner car il s'agit d'une compétence de base en relations humaines et de meilleurs humains font de meilleurs leaders.

La sagesse sans compassion est impitoyable, et la compassion sans sagesse est folie. - Fred Kofman

Développer une culture qui prône la compassion permet à l’organisation de développer un avantage concurrentiel en permettant à tout le monde de comprendre le point de vue des autres, d’instaurer la confiance et de s’aligner sur une mission commune.

Les leaders qui dirigent avec compassion sont simplement de meilleurs leaders.

Êtes-vous prêt à diriger avec compassion?

 

PIC SURFER.jpeg
PIC COMPASSION 2.jpg