Le chemin de croix du leader

PIC CRUSCIBLE.png

Par Stéphane Leblanc, Président, Centre International du Leadership Conscient

Depuis aussi longtemps que je me souvienne, je voulais être un grand leader et je me suis longtemps demandé comment les grands leaders le devenaient. Comment moi aussi je pourrais devenir un grand leader en apprenant des grands. Je réalise aujourd'hui que j'ignorais ce que ça prenait vraiment.

Certaines personnes croient que les grands leaders sont nés et d’autres croient qu'ils sont formés.

Après un long voyage de leadership depuis plus de 30 ans, je crois aujourd'hui que les leaders sont développé grâce a des expériences pratiques, surtout celles qui sont plus difficiles et qu'un leader ne peut pas vraiment être appelé un leader tant qu'il n'a pas été testé. Certains sont nés avec des qualités essentielles de leadership, mais tout comme pour les athlètes, le talent n'est pas suffisant, il nous donne juste le droit d'entrer sur le terrain de pratique.

Je crois aussi que les véritables grands leaders sont devenus grands parce qu'ils ont surmonté des défis importants, des défis parfois insurmontable ou impossible. Des défis si durs que la plupart des gens auraient abandonné et pourtant, ils ont persévéré malgré tout. Des défis qui sont comme un chemin de croix.

Selon les recherches de Warren Bennis et Robert J. Thomas, l’un des indicateurs les plus fiables du vrai leadership est la capacité d’un individu à donner un sens aux épreuves et à tirer des leçons des circonstances les plus difficiles. En d'autres termes, les compétences nécessaires pour vaincre l'adversité et en ressortir plus fort et plus engagé que jamais sont les mêmes que celles qui constituent des leaders extraordinaires.

Un chemin de croix du leadership est, par définition, une expérience de transformation profonde par laquelle un individu découvre un sens d'identité nouveau ou altéré. Les chemins de croix du leadership sont des moments déterminants dans le parcours d'un leader. Des moments qui permettent au gestionnaire de devenir un véritable leader grâce à un processus de transformation qui lui permet ensuite de transformer son organisation, sa communauté ou son pays.

Nelson Mandela en est un bon exemple. Il a passé 27 ans en prison à Robben Island, en Afrique du Sud. Il y est entré en tant que révolutionnaire et en est sorti un homme sage et un homme d'État qui a instauré la paix en Afrique du Sud et mis fin au régime de l'apartheid.

J'ai moi-même eu  quelques chemins de croix  de leadership dans ma carrière qui m'ont aidé à redéfinir qui j'étais en tant que leader. L'un des plus remarquables a été suite ma première promotion au poste de vice-président. J'étais à la tête d'une grande unité d'affaires qui construisait le produit phare de notre organisation. Lorsque je suis le leader, nous perdions beaucoup d’argent en livrant des produits qui ne répondaient pas aux attentes de qualité des clients. Nous avions aussi beaucoup de retard.

À peu près au même moment, alors que j'occupais ce poste, un nouveau président de groupe a été nommé. Il est venu me voir et m'a demandé combien de temps il faudrait pour transformer cette unité d'affaires. J'ai dit intuitivement que ça prendrait deux ans. Il n'était pas content et j'ai expliqué que le temps de cycle pour concevoir, construire et livrer nos produits était de dix-huit mois. Il m'a exprimé sa confiance.

Quelques mois plus tard, l'un de nos produits devant être livré à un client important, qui était également un ami du président du conseil de notre société, a pris beaucoup de retard. Le président du groupe m'a demandé de m'engager à une date ferme pour la livraison du produit afin qu'il puisse s'engager à son tout avec le président du conseil. Quelques semaines plus tard, nous avons découvert un problème de qualité avec le produit. C'était un problème de qualité mineur, mais comme le client était très soucieux de la qualité dans son entreprise, nous avons supposé qu'il aurait des attentes de qualité élevé pour le produit qu'il avait acheté, d'autant plus que ce produit valait plusieurs dizaines de millions de dollars.

Je n’ai donc pas tardé à prendre la décision de repousser la livraison de trois semaines pour réparer le produit afin qu’il réponde aux normes de qualité élevées du client. Dès que j'ai communiqué cette nouvelle à mon président, qui en a informé le président du groupe, son visage est devenu blanc. Il m'a dit que le président du groupe n'accepterait jamais cela. J'ai respecté mes valeurs et lui ai dit que nous n'avions pas le choix, que la qualité était plus importante que le calendrier, surtout face à un client qui avait des attentes de qualité élevé.

Peu après, lorsque j’ai informé le président du groupe, il a cessé de me parler pendant plusieurs semaines car il était très fâché. Quelques semaines plus tard, notre vice-président des ressources humaines m'a dit que je perdrais une partie importante de mon bonus car j'avais manqué à mon engagement. Cela me semblait tellement injuste d'être pénalisé pour avoir honoré la valeur fondamentale de notre entreprise en matière de qualité. Le vice-président des ressources humaines m'a dit que ça aurait pu être pire car le président du groupe voulait me licencier, mais qu'ils l'avait convaincu de ne pas le faire.

Cette situation difficile a duré quelques semaines, jusqu'à la livraison du produit au client. À ce moment-là, j'ai invité le président de notre groupe à rencontrer le client. Après avoir inspecté le produit, le client nous a dit que le produit était parfait et qu'il répondait à toutes ses normes de qualité. Ça a été un bon moment ou moi. Après cela, les relations entre notre président de groupe et moi-même se sont transformées car il est devenu le plus grand supporter de notre transformation. Il avait vu que j'étais un homme intègre avec le courage de faire ce qui était juste.

Ce chemin de croix m'a permis de me transformer en tant que leader car j'ai choisi de diriger avec mes valeurs, peu importe la situation et c'est comme ça que je dirige depuis. J'ai vécu de nombreux autres chemins de crois depuis et je suis sûr que j'en traverserai d'autres, car nous rencontrons toujours de grands défis afin de nous transformer et devenir le leader dont nous avons besoin d'être pour notre mission.

Avez-vous passé par vos propres chemins de croix de leadership?