Respecter les frontières des autres

pic boundaries.PNG

Par Stéphane Leblanc, Président, Centre International du Leadership Conscient

Comme beaucoup d’entre vous le savent, je suis une personne très enthousiaste avec une énergie sans limite. J'ai toujours été comme ça et cela semble être encore plus intense depuis que j'ai découvert la mission de ma vie d'être un catalyseur pour la transformation des leaders et l'élévation de la conscience alors que je vois l'urgence de transformer le leadership dans toutes les organisations pour créer un monde meilleur.

Certaines personnes me décrivent comme un feu ardent ou une tornade. Cette énergie sans limite peut être contagieuse pour certaines personnes et trop pour d'autres. J'ai réalisé que cela pouvait être utile pour créer un mouvement mondial de leadership conscient et créer de nombreux défis dans mes relations, car je ne suis pas très habile à respecter les frontières des autres.

Un homme sage suédois m'a dit un jour: «Stéphane, moins de toi serait plus de toi." J'ai été frappé de curiosité en entendant cela. Si vous connaissez la culture suédoise, vous saurez qu'elle attache de l'importance au calme et à l'esprit tranquille et fronce les sourcils sur les gens qui sont trop excités.

Lorsque je rencontre quelqu'un avec qui je sens une de cœur, je vois toujours des possibilités infinies de co-création et je deviens souvent trop enthousiaste. Étant une personne très créative et curieuse qui cherche toujours la sagesse, j'ai tendance à trop partager et à être trop enthousiaste dans mes communications. Certaines personnes apprécient tout ce que je partage mais pour la plupart des gens, je partage trop et certains pensent que je envahis leur espace.

C'est pourquoi certains choisissent de créer un espace entre moi et eux pour protéger leur espace sacré et maintenir leur équilibre. Il semble que toutes mes relations étroites commencent ainsi: moi, je suis trop enthousiaste, l’autre personne ressent le besoin de créer de l’espace, puis partage avec moi ce qu’elle ressent et moi je me réajuste pour trouver un bon équilibre. 

Je sais ceci car plusieurs personnes qui importantes à mes yeux me l’ont partagé et pourtant, il semble que je n’ai pas encore appris à gérer cela dans le respect des frontières des autres, ni à gérer mon énergie et mon enthousiasme.

Cela a également influencéla manière dont je dirige mon entreprise, car j'ai tendance à trop partager sur les médias sociaux et à envoyer trop de courriels à mes clients. Mes intentions sont toujours bonnes, car je veux aider les gens à grandir et à se transformer et faire en sorte que tout le monde soit au courant de nos activités, mais comme on dit, l'enfer est pavé de bonnes intentions. Dans mon cas, mes bonnes intentions ne me justifient pas d'envahir l'espace des gens.

Nous connaissons tous l'industrie du développement personnel. Une fois qu'on aboutit sur la liste de diffusion d'une professeur ou un coach, ont est bombardé de courriels plusieurs fois par semaine et même plusieurs fois par jour.

La semaine dernière, j’ai rencontré un coach très sage qui a partagé avec moi qu'il n’envoie qu’un seul courriel par semaine à ses clients pour leur partager de la sagesse et les informer de ses activités. Aucune exception. Lorsque j’ai entendu cela, j’ai pensé que c’était une façon très consciente de faire des affaires et j’ai l’intention de faire de même. Un courriel par semaine, peu importe quoi.

Récemment, une nouvelle amie m'a donné une précieuse leçon. En tant que personnes authentiques au cœur ouvert et ayant pour mission d'appuyer les leaders dans leur transformation j'ai eu tellement d'idées sur ce que nous pouvons co-créer ensemble et j'ai partagé toutes ces idées avec elle au fur et à mesure qu'elles surgissaient sans me préoccuper de comment tout ces partages seraient reçus. Récemment, elle a partagé avec moi que, depuis notre rencontre, son énergie était faible et qu'elle avait compris que la fréquence de nos communications l'avaient drainé de son énergie que toutes mes communications avaient envahies son espace sacré et affecté son besoin de présence et d’équilibre.

Quant elle a partagé cela avec moi, cela a déclenché ma d'être rejeté et abandonné. En me permettant de ressentir ces émotions en profondeur, j'ai réalisé que personne ne me rejetait. Au contraire, elle a choisi de partager cela avec moi parce ce qu'elle accordait de l'importance à notre relation et ceci était une bonne occasion pour moi de montrer combien je me souciais de respecter ses propres limites en agrandissant mon propre conteneur en gardant plus pour moi et en partageant moins fréquemment en mettant le focus sur les choses les plus importantes. 

J'ai récemment eu une conversation honnête à ce sujet avec l'un de mes meilleurs amis, également psychologue de formation. Il m'a appris sur l'attachement sécuritaire et le respect des limites. Comment le manque d'attachement sécuritaire entre une mère et son enfant peut conduire à l'incapacité d'honorer et de respecter les frontières des autres alors que nous voulons créer de l'attachement dans nos relations.

Je ne me souviens pas beaucoup de ce qui s'est passé lorsque j'étais jeune enfant, mais ce concept d'apprendre à respecter les frontières des autres résonne beaucoup avec moi. Parfois, je reçois ma propre médecine alors que certains de mes contacts sur Facebook deviennent trop enthousiastes à l'idée de partager avec moi et lorsque cela se produit, je commence j'ai toujours une prise de conscience lorsque je réalise que je fais cela aux gens et à l'impact que cela crée dans leur vie.

Je suis profondément reconnaissant de la leçon que mon amie m'a enseignée, car cela m'aidera à me transformer une fois de plus et à améliorer la qualité de mon être dans toutes mes relations, alors que je m'engage à respecter les frontières des autres.

Si j'ai déjà envahi votre espace à un moment ou un autre, j'en suis sincèrement désolé. Je m'engage à ne pas le refaire.

Je suis loin de la maîtrise dans ce sujet, mais je suis profondément engagé à transformer cette partie de moi pour pouvoir honorer les besoins et l'espace sacré de tous ceux qui sont en relation avec moi.

Je vous aime.