Les 5 mythes du leadership conscient

Screen Shot 2018-01-09 at 05.47.25.png

- Par Stéphane Leblanc, PDG, Centre International du Leadership Conscient

Toute personne qui a adopté le leadership conscient sait très bien qu'une organisation ne pourra pas performer à son plein potentiel à long terme pas à long terme si elle est dirigée par un leader qui manque de maîtrise de soi et est met l'emphase sur ses propres besoins et ceux de l'organisation et néglige les besoins des autres parties prenantes.  Malheureusement, il y a encore des personnes qui pensent que les leaders conscients sont mous et ne mettent pas assez d'emphase sur les résultats.

Quand les gens qui voient de la compassion, de la générosité, une écoute et un intérêt réel pour les besoins des employés et des clients, ils concluent pas erreur que ces leaders ne sont pas assez demandants. Alors que la vérité est toute autre car les pratiques adoptés par leaders conscients pour être à un haut niveau de maîtrise de soi tout en poursuivant les résultats concrets pour l"organisation demande une grande discipline , de la persévérance, et une agilité mentale exceptionnelle pour faire une vraie différence.

Il est grand temps de détruire les mythes qui empêchent certains leaders d'adopter le leadership conscient et de profiter de ses nombreux bénéfices car après tout, le leadership conscient est le seul paradigme de leadership qui permettra aux organisations de réussir dans la nouvelle économie.

Mythe no. 1: Les leaders conscients ne sont pas assez demandants

Plusieurs personnes pensent que les leaders conscients sont trop mous parce qu'ils se préoccupent trop du bien être des employés et ne demandent pas assez au niveau de la performance.   La vérité est toute autre. Les leaders conscients ont réalisé l'importance de créer une  culture organisationnelle qui favorise le bien-être et l'épanouissement des employés par e ceci les aide à atteindre leur plein potentiel et aide l'organisation à atteindre des résultats exceptionnels.

A son arrivée chez Hydro-Québec comme PDG, Eric Martel a mis une grande emphase sur la satisfaction des clients et sur l'engagement des employés.  A tous les mois, il rencontre lui même les milles gestionnaires de son organisation pour leur communiquer les priorités et célébrer les succès dans la réalisation des plans stratégiques et opérationnels. 

En revoyant les indicateurs clés de performance de Hydro-Québec, c'est très impressionnant de voir la transformation profonde que Eric et son équipe sont en train de réaliser en si peu de temps en misant sur la culture organisationnelle et en dirigeant à partir d'un niveau de conscience plus élevé.

Les leaders conscients accordent beaucoup d'importance à la culture de leur organisation mais ils sont aussi très exigeants envers leurs leaders et employés afin d'adopter aussi une culture d'amélioration continue et d'avoir un haut niveau d'imputabilité.  Ils sont toujours prêt à avoir des conversations difficiles mais toujours dans le but de faire grandir les personnes.

J'ai moi-même eu la chance de vivre cette expérience avec Eric Martel puisqu'il est à la source de ma transformation comme leader et mon adoption du leadership conscient.

Mythe no. 2 : Le leadership conscient ne vise qu'à bâtir de belles cultures organisationnelles  

En réalité, le leadership conscient visent à développer des organisations qui réussissent à tous les points de vue, satisfont les clients et attirent les meilleurs employés. Les leaders conscients créent des cultures organisationnelles qui favorisent l'engagement et la loyauté des employés et des clients.  Les employés se sentent plus motivés de travailler dans une entreprise qui a une vision inspirante et qui se préoccupe de leur bien-être et des besoins de ses clients.

Les leaders conscients sont engagés à faire une différence dans le monde et pas juste pour leur propre organisation et leur attitudes et actions les amènent à être les meilleurs joueurs dans leur marché.

L'Industrielle Alliance est une entreprise dirigée par un leader conscient, Yvon Charest, qui met beaucoup d'importance sur la culture de son organisation, la satisfaction de ses clients, et sur le développement de ses dirigeants qui vise à élever leur niveau de conscience et ceci se reflète dans leur performance financière exceptionnelle.

Le niveau de conscience des dirigeants a une influence les plus importantes sur la performance de l'organisation.

Mythe no 3: Le leadership conscient est seulement pour les hauts dirigeants

Les leaders à tous les niveaux de l'organisation peuvent devenir des leaders conscients et ils peuvent avoir une influence positive sur les autres leaders autour d'eux. Avoir des leaders conscients partout dans l'organisation, surtout dans les groupes de service à la clientèle, est très important car les leaders conscients crée un environnement qui encourage les employés à se préoccuper des besoins de toutes les parties prenantes avec la même importance.

La compagnie Southwest applique ceci de façon exceptionnelle car elle sait que les employés ne prendront bien soin des clients que si l'organisation prend soin d'eux.  La culture organisationnelle chez  Southwest est tellement exceptionnelle que c'est la seule ligne aérienne qui a fait des profits à chaque année même à travers les crises économiques.

Mythe no 4: Les leaders conscients ne se préoccupent pas assez des profits

Plusieurs critiques regardent les leaders conscients et pensent que ceux ci sont trop préoccupés à avoir un impact social au détriment de la profitabilité.  La vérité est que les leaders conscients ont réalisé que créer une culture organisationnelle est la meilleure façon d'obtenir des résultats exceptionnels .  

J'ai moi-même travaillé pour une grande entreprise manufacturière qui a longtemps eu une culture exceptionnelle et les résultats financier étaient aussi exceptionnels.  De nouveaux dirigeants sont arrivés et ils ont détruit la culture organisationnelle en mettant le focus uniquement sur la performance financière et ceci a négativement affecté la performance financière puisque le cours des actions est au même niveau qu'il y a 23 ans.

Mythe no 5: Le leadership conscient est à propos de comment on dirige les autres

C'est certain que le leadership conscient est à propos de comment on dirige les autres mais c'est aussi à propos de comment on se gère soi même.  Le leadership conscient nous demande d'être présent, authentique, intègre, d'être à l'écoute et de considérer le point de vue des autres et de considérer toutes les parties prenantes dans nos décisions à long terme.  Les leaders conscients sont responsables de leurs actions et voient les échecs comme des opportunités d'apprentissage pour eux et pour les autres. Tout comme les athlètes olympiques, les leaders conscients travaillent fort pour avoir un haut niveau de maîtrise personnelle.

Adopter le leadership conscient est le meilleur moyen de créer une culture organisationelle d'exception et d'obtenir des résultats exceptionnels.

Joignez vous à nous au Sommet Global du Leadership Conscient à Montréal le 14 & 15 mars, 2018. 

https://www.eventbrite.ca/e/global-summit-of-conscious-leadership-tickets-39926870344